AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leyla J. Davis

    Give me your ass baby, I just want you tonight •

avatar

Féminin Pseudo : Célinouh
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2009
Messages : 612
: TMBG - Boss of me

(c) : vampalicious psychozee
Age : 21 ans
Emploi, études : étudiante en langues

• Forever & After •
Relationship:
Philosophie: Je suis athée, Dieu merci!

MessageSujet: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Dim 17 Jan - 18:09

13h08



    C'était une belle journée. Même si elle n'était pas encore sortie aujourd'hui, Leyla pouvait le voir à travers la fenêtre et aussi le sentir car, même si cela paraissait étrange et débile aux yeux de certaines personnes, il y avait des gens -et Leyla en faisait partie- qui arrivaient à sentir qu'une belle journée se profilait, à l'odeur, mais aussi et surtout, à leur humeur propre. Ce matin, la jeune fille s'était réveillée de bonne humeur, et lorsqu'elle avait posé le pied par-terre, un rayon de soleil était venu de ranger sur elle. Oui, ça faisait cliché. Mais comment dire, depuis plusieurs semaines Leyla ne se sentait pas très... heureuse; elle avait affaire à comme qui dirait, une petite perte d'énergie, une légère passade où elle ne se sentait plus aussi épanouie qu'avant, un petit moment de dépression. Aussi étrange que cela puisse paraître, quelqu'un lui manquait.
    En réalité, Leyla s'était rendue compte de son manque il y a quelques semaines, quand elle avait commencé à en avoir marre d'essayer de combler ce manque. Il y a six mois, l'homme avec qui elle avait une relation qu'on ne pouvait qualifier ni de passionnée, ni de tendre avait disparu. Pouf! Du jour au lendemain elle n'avait plus eu de nouvelles. Déjà que dernièrement leur relation était devenue moins excitante à cause de l'amourette de Liam, si en plus il se volatilisait, comment faire ? Liam était celui avec qui elle était restée le plus longtemps. Non, ils n'étaient pas un couple, déjà ils n'étaient pas amoureux, ils s'aimaient mais pas comme ça, et ni comme des amis. C'est cette relation là que Leyla chérissait tant au fond d'elle, qui a disparue. D'ailleurs, elle ne s'est rendue compte à quel point elle avait besoin de cet homme qu'après l'avoir perdu. C'était donc vrai ce que l'on disait à propos de ça.
    Au début, Leyla avait été en colère; comment pouvait-il l'abandonner ? Après tout, c'était le premier homme avec qui elle avait fait l'amour, et pour elle ce n'était pas rien. C'est d'ailleurs peut-être pour ça qu'elle était resté tout ce temps avec lui, parce qu'il lui avait permit de sauter un pas important pour elle. Mais qu'importe ?
    Ensuite, la jeune femme avait commencé à raisonner, disons au moins deux semaines plus tard. Pourquoi était-il parti ? La raison n'était-elle pas le plus important ? Après tout Liam lui avait prouvé son... non, nous ne pouvons pas dire quelque chose comme: il lui avait prouver son amour, mais nous pouvons plutôt dire quelque chose comme: il lui avait prouvé à quel point il lui faisait confiance en dévoilant un secret qu'il ne partageait qu'avec Jenae depuis un bon moment déjà. Mais bon, si Liam lui avait fait 'confiance', c'était surtout parce qu'il avait été obligé: et oui, Leyla était là le soir où Jenae avait débarquée en hurlant presque que « le corps avait été retrouvé ». Sans ça, l'aurait-il fait entrer dans la confidence ? Sûrement pas. Pour que Liam lui avoue une chose pareille, il y aurait fallu un événement déclencheur, le jeune homme n'étant pas un pro pour se confier aux autres, enfin en ce qui concerne Leyla.
    Puis la jeune femme avait arrêté d'essayer de réfléchir là-dessus; mieux valait s'amuser. Leyla sortit assez souvent à cette époque, encore plus que d'habitude; chaque soir elle ramenait quelqu'un chez elle, chaque soir elle buvait jusqu'à être saoul, chaque matin elle commençait à regretter ses actes puis finalement elle recommençait. Heureusement tout cela prit fin il y a environ deux mois, mais c'est aussi à ce moment-là qu'elle commença à se sentir mal. Par bonheur, il y avait ses amis.
    Enfin bref, tout cela pour dire que Leyla n'était pas au top ces jours-ci.

    C'était donc une belle journée, un mercredi ensoleillé bien que frais -ça, elle l'avait sentie en ouvrant la fenêtre de la cuisine pendant qu'elle se préparait à manger. La jeune femme avait soudain eu envie de se faire une bonne salade niçoise, la journée lui rappelant son voyage en France, lorsqu'elle avait quatorze ans. Pendant qu'elle mangeait seule dans son appartement, elle eu envie de vin. Un bon verre de vin rouge avec une salade niçoise, pas mal non ? Elle se leva pour chercher dans ses placards, étant sûre d'en avoir acheté une bouteille pour ses vingt et un ans.
    C'est alors que la sonnette retenti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam A. Warren


avatar

Féminin Pseudo : Melodinouh
Age : 26
Date d'inscription : 22/12/2009
Messages : 194
Age : 22ans
Emploi, études : officielement photographe, officieusement dealer

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Dim 17 Jan - 19:41


    « L'absence diminue les médiocres passions,
    et augmente les grandes,
    comme le vent éteint les bougies,
    et allume le feu. »



    Le sac à dos remplit de quelques affaires, pas grand chose, deux jeans trois pulls et quelques chaussettes et sous vêtements c'est la seul richesse que Liam trimbalait sur lui, pas de bijoux pas d'argent aucun objet sentimental... Rien! Il était partit 6 mois auparavant sans rien emporter et revenait aujourd'hui comme il était partit, il avait fait ses affaires quittant cette nouvelle ville qui n'avait pas réussi à lui apporter l'apaisement qu'il espérait, et tout ça pour revenir ici, à Melbourne là ou tout avait commencé... Et là ou il avait tout fait finir, Liam n'en voulait à personne d'autre que lui même il ne blâmait pas les autres gens pas même son père, c'était lui qui avait mal agit, lui qui était partit comme un voleur, avec une seule idée en tête ne jamais revenir, c'était le plan à la base, et pourtant il était la passant devant son ancien studio, il se demanda qui y habitait aujourd'hui qu'était devenu ses affaires et toute les choses qu'il avait laissé derrière lui... Aujourd'hui il n'avait plus rien dans cette ville plus que des souvenir certains bon et d'autre pas... Aucun endroit ou aller, trop de gens à aller voire sans savoir par ou commencer c'est pourtant sans vraiment réfléchir qu'il prit le chemin de chez Leyla, beaucoup de gens lui avait manqué plus qu'il ne l'aurait voulu et tous dans une mesure différente et il aurait pu commencer par rendre visite à bien d'autre personne mais la tout de suite c'était elle qu'il voulait voir en premier. Il aurait sans doute été incapable de donner une raison à ce comportement peut-être que c'était du au petit shoot qu'il c'était pris quelques minutes avant ou tout simplement espérait-il qu'elle lui pardonnerait plus vite que les autres, avec elle le comportement à adopter avait toujours été assez simple, il ne c'était jamais vraiment pausé de questions à croire que leur relation coulait de source. Pourtant aujourd'hui il avait un nœud dans le ventre il faut dire aussi qu'il ignorait la réaction qu'aurait la belle brune, elle était une fille de caractère et il se doutait bien que les choses n'allaient pas être simple mais maintenant qu'il était là il ne pouvait plus faire demi tours, Il ne se pausa même pas la question de savoir si elle habitait encore dans cet immeuble, au pire, que lui arriverait-il? Il tomberait sur une inconnu qui le reluquerait de haut en bas se disant que le pauvre type devant sa porte devrait arrêter un peu la drogue car elle ravage tout son corps ou alors elle le trouverai beau malgré cet air perdu, car il faut dire que Liam malgré tout à su rester propre comme garçon, malgré les coups dur alors peut-être aurait-il la chance de se faire inviter et alors qui sait il trouverait un refuge au moins pour cet nuit ce qui lui éviterait d'avoir à dormir sur un banc comme un clodo... Respirant un bon coup il appuya alors sur la sonnette, puis fut pris d'une sensation étrange faire demi tours là tout de suite, le plus vite possible en courant lui semblait tout d'un coup la meilleure solution. Pourtant il resta la figé et quand elle lui ouvrit la porte la première chose qu'il se dit fut qu'elle n'avait pas changée, certes elle était toujours aussi belle, de cette beauté qui l'avait attiré tout d'abord pour en faire d'elle par la suite une amant plusieurs quotidienne, la seul d'ailleurs qu'il acceptait plusieurs fois de suite.. Il c'était malgré lui attaché à elle et s'en voulait de ne jamais lui avoir donné de nouvelles mais au fond pourquoi en aurait-elle voulu? Il c'était parfois pauser la question de savoir à qui il avait manqué et n'avait jamais réussit à définir à qui cette sensation pouvait se rattacher...

      « Tu m'as manquée »


    Toujours aussi loquace le petit Liam, pas de salut comment tu vas? Je suis de retours, ou je suis désolé non il était aller à l'essentiel disant pour une fois ce qui lui passait par le cœur, évidement ce n'était sans doute pas ce à quoi elle s'attendait ni de le trouver là devant sa porte ni de retrouvailles aussi minables, et il se rendait bien compte de la stupidité de ses mots mais que pouvait-il dire d'autre? Liam n'était pas le genre de garçon à faire de grand discours ni même a être assez beau parleur pour se faire pardonner en un mot et il savait bien que dans le genre de situation qu'il allait affronter les prochains jours ce trait de son caractère n'allait pas lui venir en aide... Bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyla J. Davis

    Give me your ass baby, I just want you tonight •

avatar

Féminin Pseudo : Célinouh
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2009
Messages : 612
: TMBG - Boss of me

(c) : vampalicious psychozee
Age : 21 ans
Emploi, études : étudiante en langues

• Forever & After •
Relationship:
Philosophie: Je suis athée, Dieu merci!

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Lun 18 Jan - 20:47

    C'est alors que la sonnette retenti...

    La première pensée qui traversa l'esprit de Leyla fut la suivante; mais qui venait donc la déranger à une heure pareille ? Les gens ne savent donc pas que c'est à 13h27 qu'il faut manger une salade niçoise ? Bon sang mais quel bande d'incapable! Enfin bon, il aurait été stupide de péter un plomb juste pour une histoire de sonnerie. Après tout, si c'était un quelconque vendeur de cuisines ou d'assurances, elle pourrait le chasser sans embrouilles, par contre, si ce vendeur en question est beau... En tout cas, la décision fut faite; la jeune femme se leva en prenant appui sur son comptoir et prit une dernière gorgée de vin rouge avant de se diriger vers la porte d'entrée. Par réflexe, elle passa ses mains sur ses cheveux en faisant mine de se recoiffer, vieille habitude datant de ses folles aventures avec Liam. Pourquoi faisait-elle ça pour un vendeur d'assurances au faite ? Parfois Leyla manquait de bon sens, et elle ne s'en rendait compte qu'après coup. Elle ouvrit la porte et resta sans voix. Pétrifiée. Elle qui allait lancer une sorte de: hé! J'en veux pas de tes assurances, je suis occupée là, va-t-en! Elle fut bien obligée de se raviser. Incapable de prononcer un seul mot devant l'homme à qui elle venait juste de penser, elle se contenta de le regarder dans les yeux, avec cette énergie, avec cette passion que seules les souffrances apprennent. C'est Liam qui brisa ce petit, ce tout petit instant de silence.

    « Tu m'as manqué »

    C'était une entrée de jeu assez remarquable, il fallait l'avouer, c'était assez originale. Comment devrait réagir Leyla fasse à ça ? La vérité était qu'elle avait l'envie furieuse de se jeter dans les bras du jeune homme en lui disant un « Toi aussi tu m'as manquée » rempli d'émotion et de passion. Mais devait-elle vraiment faire comme à son envie ? Ne devait-elle pas plutôt se contrôler ? Leyla se ravisa; elle ne pouvait pas se permettre de montrer ses sentiments à un homme qui l'avait abandonnée et qui en plus, était drogué. Elle avait remarqué les yeux peu ouverts de l'homme juste en face de lui, et puis il avait ce petit air frivole, déconnecté de la réalité qu'il avait l'habitude -ainsi que tous les autres drogués- d'adopter après avoir eu sa dose. De plus, elle savait qu'il dealait et qu'il se droguait, non décidément, on ne peut pas faire confiance à un homme pareil. Mais alors comment pouvait-elle faire ? Lui lancer un regard mauvais et se mettre à déblatérer en lui lançant toutes les insultes qui lui venaient à l'esprit ? Lui dire ses quatre vérités ? Ou devait-elle aussi laisser son coté sadique prendre le dessus et commencer à sourire d'une manière à le charmer pour ensuite reprendre son sérieux et lui foutre son poing dans la figure ?
    Leyla s'imagina faire toute ces choses en seulement quelque seconde, mais la seule chose qu'elle réussit à dire fut simpliste et dénouée de sens. Comment un drogué pourrait s'en rendre compte de toute manière ?

    « … Tu as déjà mangé ? »

    Si c'était pour dire quelque chose d'aussi con, elle aurait dû se taire non ? C'est alors qu'elle se rappela le jour où un ami lui avait demandé 'Salut ça va ?' et qu'elle avait répondu 'Il faut froid hein ?' il y a plusieurs années de cela, et déjà à cette époque, si elle s'était sentie idiote, aujourd'hui c'était pire. Peut-être aurait-elle dû écouter son cœur et l'embrasser avec fougue, peut-être aurait-elle dû suivre sa colère et le gifler, ou peut-être aurait-elle dû se montrer cruelle et lui dire qu'elle était occupée, qu'elle n'avait pas de temps à consacrer à un type pareil, à un pauvre type... Mais non, il ne fallait pas, elle le savait.
    Leyla redoutait la réaction du jeune homme. Et s'il décidait tout à coup de prendre ses jambes à son cou, la laissant seule et déprimée ? Non, elle ne devait pas penser à ça, mais plutôt elle devait essayer de le garder près de lui.

    « Entre. »

    Si elle avait été Liam, elle aurait pu voir à quel point ses yeux s'étaient humidifiés à ce simple mot. C'était une belle journée, Leyla devait à tout prix essayer de la rendre encore plus belle.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam A. Warren


avatar

Féminin Pseudo : Melodinouh
Age : 26
Date d'inscription : 22/12/2009
Messages : 194
Age : 22ans
Emploi, études : officielement photographe, officieusement dealer

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Mar 19 Jan - 1:50

    Une envie folle le prenait à sa vu, rien n'avait changer Liam était toujours aussi attiré par la jeune femme, ses cheveux, sa bouche, son odeur, les courbes de son corps tous en elle le remplissait d'un désir insoutenable. Il aurait voulu revenir en arrière que rien n'ait changé et qu'il vienne ici comme l'amant qu'il était à l'époque, sans cette tension qui était palpable, sans retenue, sans se sentir si mal, il aurait voulu chasser se sentiment toute les choses qui les entouraient mais il n'en était pas capable, et ce malgré toute sa volonté, il était là impuissant avec comme seule pensée les mots qu'ils ne serait jamais dire... A croire que ni lui ni elle n'était vraiment très bon pour les retrouvailles en bonne et due forme, et quand une question aussi anodine sortit de la bouche de Leyla il en resta sans voix, il c'était lui même imaginé bien des façons de se retrouver et s'attendait à une réaction plus ou moins violent ou peut-être à un total désintérêt de sa part, mais rien de ça une simple question à laquelle il ne put répondre verbalement se contentant d'hocher la tête de droit à gauche vite fait... A vrai dire cela faisait plus de 24h qu'il n'avait pas mangé et son estomac criait famine mais il n'aurait en aucun cas osé venir et demander à manger par lui même, pourtant quelque chose le tracassait, qu'allait-elle faire maintenant? Allait-elle réellement l'inviter à manger comme si rien ne c'était jamais passé? Un silence c'était installé pendant son bref hochement et il ne savait comment le rompre, aucun mot ne sortait de sa bouche pas l'ombre d'une idée de ce qu'il pourrait dire, il aurait voulu à ce moment même avoir un manuel de retrouvailles sous la main enfin si ça avait existé, mais la seule chose qu'il possédait était son sac à dos et bizarrement il avait plutôt du mal a l'imaginer lui prodigué des conseilles. Heureusement c'est elle qui brisa en premier le silence lui proposant de rentrer, il bafouilla alors un vague merci avant de pénétrer dans son appartement, au premier abords il lui semblait que rien n'avait changé et pourtant il sentait quelques chose de différent, mais était-ce lui? Il était un étranger en cet endroit aujourd'hui et pourtant il ne se sentait pas vraiment mal à l'aise cet endroit lui rappelait bien des souvenir et il n'y en avait que très peu qui n'étaient pas bon. Leyla semblait vouloir se diriger vers la cuisine mais alors qu'elle venait à peine de lui tourner le dos il lui saisit le bras délicatement pour la faire se retourner plantant pour la premier fois se jours-là son regard dans le sien et il y aperçut un léger voile de larme qui lui fit un point au cœur.

      « Je suis vraiment désolé »


    Jamais il n'avait souhaité faire souffrir personne et encore moins Leyla, il l'appréciait bien trop pour ça... Ayant peur qu'elle n'accepte pas son contact il lâcha son bras la laissant à nouveau libre de ses mouvements, il se demandait ce qui pouvait bien se tramer dans sa tête, pourquoi ne l'avait-elle pas tout simplement laissé dehors comme il le méritait. L'effet de la drogue semblait déjà se dissiper peu à peu les tares d'un grand drogué comme lui, plus les jours passent plus les consommations augmentes et là tout de suite il était à cours. Mais il savait qu'il retrouverai facilement ses repères il connaissait les alentours et savait à qui s'adresser dans le secteur, mais pour le moment il se fichait de cette dépendance il se consacrait à un autre cas de dépendance car Leyla en était une elle aussi, et il l'avait arrêté pour la première fois il y à 6 mois ce qui expliquait son manque d'elle... Avant ça elle avait toujours été présente dans sa vie, enfin en tout cas depuis leur première rencontre et pendant les 3ans qui suivirent elle fut là pendant tout les cape de sa vie lui permettant l'espace d'un instant de s'échapper de sa vie mais partageant aussi un secret que seul Jenea partageait avec lui. Et même quand il avait connu Kate il n'avait pas su renoncer à Leyla, il n'avait même essayé se savant bien trop faible par rapport aux atouts de la jeune femme, il c'était contenté de diminuer légerment leurs rencontres ce qui en soit était déjà un exploit. Il connaissait cet osmose spécial avec elle pendant leurs relations sexuelles qu'il n'avait jamais su trouver avec personne d'autre à croire que les humains sont un peu comme les legos, certains s'emboitent bien et d'autre pas et pourtant... Ce n'est pas toujours ceux qui s'emboitent le mieux qui font les plus belles formes et c'est un peu leurs cas, ils n'ont jamais été une jolie couple se contentant de s'emboîter pour se contenter! :D



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyla J. Davis

    Give me your ass baby, I just want you tonight •

avatar

Féminin Pseudo : Célinouh
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2009
Messages : 612
: TMBG - Boss of me

(c) : vampalicious psychozee
Age : 21 ans
Emploi, études : étudiante en langues

• Forever & After •
Relationship:
Philosophie: Je suis athée, Dieu merci!

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Mer 20 Jan - 20:18

    Ainsi, il n'avait pas encore mangé. Après l'avoir invité à rentrer Leyla commença à marcher en direction de la cuisine, seulement une main vint se poser sur son bras afin qu'elle se retourne; c'est là qu'elle fit face à Liam. Cependant, elle aurait préféré continuer tout simplement son chemin; ainsi il n'aurait pas vu ses yeux, et elle aurait pu continuer à cacher ses émotions, mais à quoi bon ? Peut-être que parfois il fallait se montrer tel qu'on était vraiment, avec ses sentiments profonds et ses faiblesses. Aujourd'hui, Leyla était faible.

    « Je suis vraiment désolé »

    Le contact de sa main, cette phrase lancée d'une manière telle que Leyla pouvait ressentir la sincérité du jeune homme, tout cela était trop pour elle. La jeune femme étant plutôt émotive, elle n'avait qu'une envie; craquer et que l'homme en face d'elle la prenne dans ses bras fermes pour la consoler, et que tout redevienne comme avant. Seulement voilà, Leyla avait aussi sa fierté, et elle n'était pas encore cassée au point de faire une telle chose. Puis le lien fut rompu. Tout changeait maintenant. Liam ayant enlevé sa main du bras de la jeune femme, elle eu le réflexe d'approcher -timidement- sa propre main de celle de son amant, enfin, peut-être de son ex-amant. Elle remonta sa main jusqu'au coude de Liam puis se rapprocha de lui jusqu'à se coller contre son torse en y recroquevillant ses mains.

    « Sers-moi fort. »

    En temps normal, avec une autre personne, Leyla n'aurait jamais fait ça, encore une fois, elle est bien trop fière pour afficher ses sentiments. Mais là c'était différent. D'abord, parce que c'était Liam; elle avait besoin de lui, de ses soins, de ses caresses, et aussi de ses soufflements lorsqu'ils faisaient l'amour. Toutes ces petites choses insignifiantes pour certaines personnes comptaient énormément pour elle, et ces six mois de sevrage allaient peut-être prendre fin. Se retrouver avec lui, contre lui lui faisait beaucoup de bien, elle espérait seulement qu'il allait faire ce qu'elle lui demandait, sinon, bonjour l'embarras: 'Non désolé j'étais juste venu te dire que tout était fini' ; ç'aurait été ballot hein ? Mais elle se faisait des films, comme toujours: encore un coté émotif de sa personne...
    Leyla se souvenait; la première fois qu'un garçon l'avait enlacée vraiment, cela n'avait-il pas été Liam ? A 17 ans et quelque, ses expériences amoureuses ou simples flirtes pouvaient se compter sur les doigts d'une main. Ce n'est pas qu'elle n'était pas attirante, au contraire, mais elle avait en réalité peur de ce que pourrait être le véritable amour, et on dirait bien qu'elle en a toujours encore peur étant donné qu'elle ne se 'nourrit' que d'aventures sans lendemain et aussi bien sûr, de sa vieille relation avec Liam, cette relation si complexe, qu'en tant qu'éternelle insatisfaite, Leyla n'arrivait pas à oublier, et encore moins de s'en lasser. Non, décidément, cette relation était bien trop précieuse pour qu'elle se stoppe, et encore moins aujourd'hui.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam A. Warren


avatar

Féminin Pseudo : Melodinouh
Age : 26
Date d'inscription : 22/12/2009
Messages : 194
Age : 22ans
Emploi, études : officielement photographe, officieusement dealer

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Sam 23 Jan - 23:06

    Une semaine? Un Mois? Un Ans? Une Vie? Il n'y a pas de règle, pas de date limite pour se faire pardonner quand on a fait souffrir quelqu'un, combien de temps faudrait-il à chacun de ceux dont il était proche pour oublier? Y arriveraient-ils? Il avait lu quelques part il y a bien longtemps que tout ce qui était pardonnable était pardonné d'avance et il savait que ça n'était pas le cas pour lui, était-il alors perdu pour autant? Il voulait y croire... Peut-être qu'au fond le pardon était un question d'honneur, ou alors d'amours, peut-être de confiance? Il n'en savait rien pourtant un chose semblait sûre il ne réunissait pas vraiment les meilleurs conditions au pardon, il y avait d'abord la drogue, il savait à quel point certaines personnes ne supportaient pas de le voir se détruire comme ça et pourtant il était incapable d'en sortit, incapable d'avoir la volonté de faire ce qu'il voulait avec son corps avec son âme, non il était dépendant et chaque parcelle de son corps le lui rappelaient. Comme la faim, cette faim dédoubler par le surplus mauvaises substances qui coulaient dans son sang ou le fait qu'il avait de la difficulté à respirer comme si une chose bloquait l'accès de l'air, ça l'avait pris tout d'un coup, en faite dès le moment ou il avait compris ou il se dirigeait inconsciemment. Alors drogue ou anxiété? Difficile à savoir, il faut dire qu'elle avait ce comportement qui le troublait? La chaleur de ce corps contre le sien, il en avait presque oublié la sensation, cet pulsion qu'elle activait en lui, cet envie qu'elle soit à lui l'espace des quelques minutes puis que chacun d'eux finissent par retourner à sa vie, gardant sur eux l'odeur de l'autre comme une promesse de se revoir très vite. Il la sentait plus faible qu'il ne l'aurait pensé ne sachant quoi faire, tout était confus dans sa tête, il avait cru bon de s'éloigner mais c'était elle maintenant qui voulait de cette étreinte et il ne pouvait la lui refuser, ses mains resserrèrent le mince corps de Leyla tout d'abord dans une étreinte timide, n'osant vraiment la toucher puis ses bras se serrait un peu plus autours parcourant chaque parcelle de son dos tout en tirant la jeune femme contre lui la soulevant presque du sol de façon à ce qu'ils se retrouvent l'un en face de l'autre les yeux dans les yeux.

      « Tu es toujours aussi belle. »


    Il aurait tout aussi bien pu lui dire à quel point il avait envie d'elle, mais les deux semblaient aller de paire et il faut dire que depuis toujours il avait ressentit cette envie à chacune de leurs rencontres. Pourtant ses mots lui semblaient maladroits peut-être mal choisit, il plongea son regard dans le sien cherchant à décrypter ce qu'elle pensait puis s'en fut trop et ne pouvant résister ses lèvres se posèrent su les siennes d'abord dans un effleurement délicat puis il en prit l'entière possession, laissant sa main se balader le long de son bras pour finir à nouveau dans son dos alors que l'autre était remonté et se trouvait maintenant dans sa nuque il la serra alors peu plus fort contre lui pour que leur corps s'enlacent... Il avait pris le risque de se faire rejeter, mais là tout de suite il s'en fichait, et si elle venait à le faire il ne pourrait que la comprendre même si c'était elle qui avait voulu se rapprochement, ce doutait-elle qu'il ne pourrait lui résister comme à son habitude? Le pouvoir qu'on les femmes sur l'homme est énorme et incompréhensible, elles peuvent tout lui faire faire, commettre un meurtre, passer la tondeuse, acheter une robe à 500$ et parfois leur faire oublier qu'en dehors d'elle il y a un monde, Liam ressentait ça a chaque fois l'effet des femmes comme une drogue sans conséquence, enfin c'est ce qu'il avait cru pendant une époque, puis il avait compris qu'elle pouvait parfois aussi être la plus dangereuse, elle peu tuer, elle peu faire souffrir ou nous laisser sur la paille, parfois elle ment et parfois elle apporte un bien inestimable à la vie: Le bonheur. Et pendant une période Leyla avait contribué au sien, même si on ne peut pas vraiment considérer qu'il a un jours été heureux, il avait connu des haut et des bah. Et la relation avec leyla avait été la seule inchangée pendant chaque période de sa vie, un point de repère quand il se perdait, une aide qu'il avait sans doute sous estimer, au fond ils n'étaient que des sex-friends non?



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyla J. Davis

    Give me your ass baby, I just want you tonight •

avatar

Féminin Pseudo : Célinouh
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2009
Messages : 612
: TMBG - Boss of me

(c) : vampalicious psychozee
Age : 21 ans
Emploi, études : étudiante en langues

• Forever & After •
Relationship:
Philosophie: Je suis athée, Dieu merci!

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Dim 24 Jan - 18:16

    Être contre lui était déjà agréable, mais lorsque Liam l'enlaça -d'abord timidement, il est vrai, mais c'est cela qui le rendait encore plus mignon aussi!- elle se sentit légère comme une plume. Tous ces problèmes semblaient s'effacer quand elle était avec lui, contre lui. Puis il l'a serra plus fort en l'a caressant: que c'était agréable! Leyla avait presque oublié cette sensation, celle que l'on ressent quand un homme que l'on apprécie nous sert dans ses bras, et là ce n'était pas n'importe qui, c'était lui. En parlant ainsi, on pourrait croire qu'il y a plus que de « l'amitié sexuelle » -en admettant que l'on appelle ça comme ça- entre eux, mais non, leur relation est juste compliquée, ils ont besoin l'un de l'autre comme les deux membres d'un couple, ayant su garder cette passion flamboyante qui s'estompe généralement après quelques mois pour ceux qui n'ont pas le pouvoir de rester comme ils sont. Si le temps pouvait se contrôler à la manière d'un lecteur DVD, Leyla aurait voulu appuyer sur « pause » afin d'apprécier encore plus ce moment de tendresse, mais malheureusement elle n'était pas dans un film, elle ne pouvait pas contrôler le temps; en revanche, elle pouvait essayer de se contrôler elle, et s'est ainsi qu'elle passa ses bras et ses mains -qui étaient pour l'instant recroquevillés sur le torse du jeune homme- sur le dos de Liam afin de l'enlacer à son tour. C'était si bon qu'elle souriait presque niaisement. Quel changement!

    « Tu es toujours aussi belle. »

    Lui dit-il lorsqu'ils s'étaient enfin regardé dans les yeux. Cet à ce moment qu'elle comprit que les choses avaient toutes les chances de redevenir comme avant, comme lorsqu'ils étaient des sex-friend; d'ailleurs, ils l'étaient sûrement encore, le départ de Liam n'avait sûrement été qu'une mince pause, et puis s'il était venu la voir, c'est qu'il n'y avait pas de problèmes, qu'il voulait aussi toujours d'elle. Liam posa de nouveau son regard sur elle, mais cette fois-ci il était plus insistant, plus proche, et elle su ce qui allait arriver; le jeune homme posa ses lèvres sur les siennes puis après quelques minces secondes, il fut encore plus proche, plus pressant; Leyla sentit ses caresses dans son dos puis lorsqu'il posa ses mains sur la nuque de celle-ci, ses poils frémirent, elle ne put résister et lui rendit son baiser. C'était encore mieux que ce qu'elle avait espérer, elle qui petite, se demandait pourquoi les hommes et les femmes se « mordaient les lèvres », elle savait maintenant -et depuis plusieurs années, tout de même!- à quel point c'était agréable, à quel point il était bon d'être contre celui qu'on attendait tant. Elle repassa ses mains sur le torse de Liam pour prendre appuie, puis longea les clavicules de celui-ci pour l'enlacer au niveau de la nuque. Enfin, leur étreinte étant devenu ardente, leur langue se rencontrèrent et finirent par danser ensemble durant plusieurs minutes. En cela, Leyla n'en pouvait plus, elle désirait Liam plus que tout. C'est alors qu'elle poussa ses bras un peu plus haut pour prendre appuie, et prit de l'élan pour que ses jambes soit de part et d'autre du buste de Liam qui descendit ses mains afin de la soutenir. Sentir ses bras l'enlacer plus fortement de manière à la garder près de lui, à bien la tenir pour qu'elle ne puisse pas tomber rendait cet instant encore plus fort.

    « J'ai envie de toi. »

    Souffla t-elle, hors d'haleine. Cela faisait tellement longtemps qu'elle attendait ce moment, car même si six mois peuvent paraître court aux yeux de certains, ces quelques mois peuvent paraître une éternité pour d'autre; c'est le cas pour les prisonniers et prisonnières au sens propre, c'est-à-dire dans des prisons faîtes d'aciers et où la violence est omniprésente, mais aussi pour les personnes prisonnières au sens figuré: les femmes au foyer soumises, les élèves qui ne supportent plus de se rendre au lycée, mais c'est aussi et surtout le cas pour deux amants ayant été séparés. La flamme entre Liam et Leyla était loin d'être éteinte, en tout cas c'était le cas pour la demoiselle, et il devait sûrement en être de même pour le jeune homme qui semblait aussi vouloir être proche et enlacé. Peut-être voulait-il aussi plus...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam A. Warren


avatar

Féminin Pseudo : Melodinouh
Age : 26
Date d'inscription : 22/12/2009
Messages : 194
Age : 22ans
Emploi, études : officielement photographe, officieusement dealer

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Dim 24 Jan - 20:29

    Liam la plaqua délicatement contre le mur alors que leurs baisers devenaient de plus en plus ardent et qu'au loin semblait déjà se dessiner le cours des événements qui risquaient fort de le mener vers le lit quoi que les connaissant on ne pouvait jamais savoir si il arriverait jusqu'à la chambre. Les jambes de Leyla autours de sa taille lui donnaient déjà des idées et la jeune femme calé contre le mur par le point du corps du jeune homme et l'une de ses mains il pouvait libérer l'autre pour aller à la découverte du corps de la jeune femme, il la laissa courir le long de sa nuque avant que ses lèvres ne quittent celle de Leyla pour suivre la trace de sa main et descendre peu à peu en y laissant des baisers allant jusqu'à la naissance de ses seins puis remontant pour retourner prendre possession de ses lèvres alors que l'une de ses mains caressait sa cuisse et l'autre était toujours calé sous la fesse de la jeune femme pour qu'elle ne puisse glisse puis il reprit sa prise voulant l'emmener vers la chambre mais alors qu'il faisait un pas vers l'arrière son pied buta dans un objet qui s'avéra plus tard être tout simplement son sac qu'il avait oublié avoir posé là à cet instant, et les deux jeunes gens tombèrent à la renverse elle sur lui, apparemment aucun des deux ne s'étaient fait mal et Liam commença à rire c'était vraiment le genre de chose qui n'arrivait qu'à eux mais on pouvait voire ça comme l'un des éléments qui rendaient chacune de leurs rencontres différentes depuis plusieurs années maintenant. Profitant d'un moments d'inattention de la part de Leyla, il inversa les rôles la basculant sur le sol à son tours et la bloquant sous son point en prenant évidement soin de ne pas lui faire mal, puis il l'embrassa à nouveau lorsque que tout d'un coup trois petit coup les firent sursauter et arrêter net leur action... Apparemment quelqu'un était derrière la porte, Leyla attendait-elle une personne? Il se relava le premier puisqu'il était maintenant au dessus lui tendant la main pour qu'elle se relève à son tours et alors qu'elle se remettait un peu en place, vêtement et coiffure, il ouvrit la porte pour se retrouver face à une petite grand-mère qui le fusilla presque du regard... Avant de voire le petit air de Leyla qui lui fit comprendre qu'elle tombait apparemment au mauvais moment, et non Liam n'était pas entrain de l'agresser, au contraire.

      « Heu... Excusez moi... J'ai entendu un grand BOUM et je venais voire si tout allait bien mais apparemment c'est le cas... »


    C'est à ce moment là que la veille femme adressa un petit clin d'œil complice à Leyla suivit dans grand sourire qui en disait long avant d'ajouter un:

      « Passez un bon moment vous deux! »


    Puis elle tourna les talons, laissant Liam dans un état d'incompréhension assez puissant, mon dieu ça l'avait un peu refroidit, maintenant la voisin savait ce qui allait ce passer dans l'appartement et qui sait encore pire elle allait écouter et se faire des idées... Il regarda Leyla avec un sourire mi amusé mi gêné.

      « Peut-être qu'on pourrait manger quelques chose? »


    Il avait toujours aussi faim et risquait d'avoir de la peine à se remettre dans l'ambiance il espérait que Leyla était du même avis que lui et qu'elle ne le prendrait pas mal car c'était loin d'être le but. Le jeune homme se dirigea alors un peu vers la cuisine et vit la bouteille de vin qu'elle venait apparemment de sortit puisqu'elle n'était même pas encore sur la table.

      « Tu attendais quelqu'un? »


    Dit-il en montrant la bouteille de la tête. Non pas qu'on ne puisse pas de boire un peu de vin quand on est tout seul, il était d'ailleurs bien mal placé pour juger quoi que se soit mais le plus souvent quand on sort une bouteille de vin on ne s'attend pas à la boire seul non?


    Spoiler:
     

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyla J. Davis

    Give me your ass baby, I just want you tonight •

avatar

Féminin Pseudo : Célinouh
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2009
Messages : 612
: TMBG - Boss of me

(c) : vampalicious psychozee
Age : 21 ans
Emploi, études : étudiante en langues

• Forever & After •
Relationship:
Philosophie: Je suis athée, Dieu merci!

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Lun 25 Jan - 21:48

    Plaquée contre le mur, ses jambes retenant prisonnier le corps du jeune homme, Leyla se sentait de nouveau vivante, pleine d'énergie et de bonne humeur; avoir besoin de passion telle que celle-ci pour se sentir bien revenait certainement à dire qu'elle était une obsédée sexuelle, et bien disons que cela était tout à fait vrai: Leyla aimait le sexe. Elle aimait les hommes, le plaisir, le contact, et ce avec n'importe qui. Seulement là ce n'était pas n'importe qui, c'était l'homme qui lui avait fait découvrir le sexe, celui qui lui avait vraiment fait plaisir pour la première fois de sa vie. Alors peut-être que dire qu'elle était obsédée était sûrement exagéré tout de même, mais nous pouvions dire qu'elle était en manque, et ce même si elle avait rencontré d'autres hommes sur son passage les six derniers mois. Mais c'était ce contact avec Liam même dont elle avait envie, et le sentir tout près d'elle l'a réconfortait dans son idée de faire des choses cochonnes. Leyla tenait le jeune homme par le cou -non pas qu'elle l'étranglait, non, mais il ne fallait pas tomber tout de même!- et tout en l'embrassant langoureusement, elle se cambrait et se trémoussait, comme si ça allait lui apporter plus de plaisir; mais il était vrai qu'elle pouvait difficilement se contrôler -ses pensées et ses gestes- lorsqu'elle était « occupée » à une chose aussi agréable et importante.
    Ça y est, les choses allaient vraiment devenir sérieuses, -enfin ça c'est ce que Leyla croyait car- Liam commença à marcher en arrière, seulement ce que les deux n'avaient pas prévu, c'était que celui-ci allait heurter quelque chose qui allait les faire tomber à la renverse. Heureusement personne ne se fit mal, Leyla ayant atterrie sur son amant elle ne risquait pas grand chose, mais elle s'inquiéta une ou deux secondes pour Liam, de peur qu'il se soit cogné la tête ou quelque chose du genre -un accident était vite arrivé, les deux en savaient quelque chose- mais celui-ci se mit à rire et l'inquiétude de la jeune femme s'envola, ce qui lui permit de rire de bon cœur à son tour. Elle n'eut même pas le temps de dire ou de faire quelque chose qu'elle se retrouva déjà par-terre, Liam étant désormais sur elle. Coquin, ce petit! Leyla ne fit part d'aucun objection lorsque celui-ci voulu l'embrasser, seulement quelqu'un n'était pas de cet avis; en effet on put entendre trois coups à la porte, signe que quelqu'un était tout près d'eux, derrière cette porte...
    Une fois debout, Leyla voulu rabibocher un peu sa coiffure ainsi que sa tenue afin d'être plus présentable -on ne sait jamais c'était peut-être bien un vendeur de cuisines cette fois-ci- pendant que Liam ouvrait la porte. Erreur, car il ne s'agissait toujours pas d'un vendeur, mais de sa voisine. Leyla ne put s'empêcher d'aborder un regard réprobateur à cette vieille fouine, non pas qu'elle était méchante, bien au contraire, mais elle avait souvent l'habitude de mettre son nez là où il ne fallait pas -et encore elle avait fait des progrès depuis qu'elle avait comprit que Leyla n'était pas le genre de femme à se donner qu'à un seul homme.

    « Heu... Excusez moi... J'ai entendu un grand BOUM et je venais voire si tout allait bien mais apparemment c'est le cas... »


    Quelle perspicacité! Dire que si cette vieille femme n'était pas venu les déranger ils seraient en train de... enfin vous voyez ? Bref, ils auraient d'autres moments pour se retrouver, et puis il n'allait sûrement pas partir tout de suite, peut-être même pas avant des heures et des heures alors... Leyla ne put s'empêcher de sourire lorsque sa voisine lui sourit en leur souhaitant; « Passez un bon moment vous deux! » avant de partir. Ouf! Enfin elle était partie! Mais tout de même, son entrée avait gâché un moment important, et Leyla se voyait mal s'amener vers son amant en lui sortant un vieux: « ah oui, on en était où déjà ? » ça aurait fait un peu kitsch, et puis elle voyait bien qu'il était un peu refroidit.

    « Peut-être qu'on pourrait manger quelques chose? »

    Il avait raison. Leyla n'avait pas pu finir son assiette et elle était loin d'être rassasiée -à deux niveaux différents, haha- et puis il fallait bien que son amant soit en forme si jamais ils reprenaient plus tard ce qu'ils étaient en train de faire avant d'être interrompu sauvagement par cette vieille harpie -oui bon, n'exagérons rien non plus.

    « Oui, t'as raison. Viens donc t'asseoir, j'étais justement en train de manger avant que tu n'arrives. »

    Dit-elle en joignant ses mains comme les présentatrices météo, bien sûr avec le sourire, mais avec un sourire sincère. Elle s'approcha aussi de la cuisine et s'occupa de sortir une assiette et des couverts ainsi qu'un verre -qu'elle posait au fur et à mesure- pendant que Liam s'essayait. Elle présenta le saladier d'une main et demanda: « Salade niçoise, ça te va ? » Puis elle se ravisa en entendant un gargouillement monstre qui provenait sans nul doute de l'estomac de Liam. « Je vais plutôt te préparer un truc à coté. J'ai acheté des steaks hier, je peux te faire des pâtes avec. » lui proposa t-elle gentiment. Ceci n'était pas que de la pure politesse, elle avait aussi réellement envie de lui faire plaisir en lui faisant à manger étant donné que c'était une chose dont il avait grandement besoin, cela peut paraître stupide, on pourrait entendre que nous ne sommes pas dans la petite maison dans la prairie, mais n'importe. Elle lui servit une portion de salade en précisant qu'il pouvait se resservir s'il le souhaitait. Elle allait se retourner pour s'occuper du plat principal, mais elle fut interrompu.

    « Tu attendais quelqu'un? »

    Liam avait montré la bouteille de vin rouge en disant cela. Sur le coup, Leyla ressenti une légère gêne, puis ce sentiment disparu; ce n'est pas parce qu'on ouvre une bouteille d'alcool en étant seule que l'on est forcément alcoolique non ? Et puis aussi, elle se sentait bien avec Liam car elle savait qu'il ne jugeait pas vraiment les gens, n'étant pas lui-même un titre d'exemple -en tout cas c'est ce qu'elle ressentait lorsqu'elle était avec lui.

    « Non, j'avais juste besoin de quelque chose qui relève le goût de la salade, et puis, j'avais envie d'alcool. »

    Elle aurait tout aussi bien pu répondre qu'elle l'attendait lui, mais ça faisait vraiment trop la jeune demoiselle en détresse attendant que son preux chevalier revienne du front. Et ce n'était pas le cas. A quoi bon mentir ? Bref, elle avait répondu cela en haussant les épaules, l'air de dire que ce n'était pas important. Elle se retourna enfin et sortit une poêle qu'elle posa sur le feu. Après avoir fait fondu le beurre, elle posa le steak dessus qui émit un petit « Pssshit ». La vérité était que sa faim s'agrandissait à vu de ce steak, mais elle n'avait qu'une envie: finir son assiette de salade. Ce sentiment s'amincissait tout de même à mesure qu'elle pensait qu'elle était avec lui, en train de lui faire à manger; c'était tout ce qui comptait. Elle retourna la viande et fit le nécessaire pour les pâtes; elle choisit un sachet déjà préparé à la sauce bolognaise; il n'y avait qu'à le mettre deux minutes au micro-ondes et c'était prêt, c'est ce que fit Leyla. Lorsqu'elle se retourna, Liam avait déjà finit son assiette, elle put alors lui servir ce qu'elle venait de préparer pour ensuite se rasseoir.

    « J'espère que la cuisson est bonne, sinon tu me dis. »

    C'était si étrange, elle avait l'impression d'être sa mère, pourtant ça ne l'a dérangeait pas; elle recommença juste à manger sa salade qu'elle trouvait à présent succulente.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam A. Warren


avatar

Féminin Pseudo : Melodinouh
Age : 26
Date d'inscription : 22/12/2009
Messages : 194
Age : 22ans
Emploi, études : officielement photographe, officieusement dealer

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Mer 17 Fév - 13:34

    Liam avait eu une vie bien remplit jusqu'à maintenant mais il pouvait aujourd'hui ajouter « Stoppé dans son élan d'ébats sexuel par une petite mamie un peu perverse » à la longue liste des choses plus ou moins gênantes et embêtantes qui lui étaient arrivées, mais il prenait sur lui, peu importe c'était peut-être tout simplement pas le bon moment, au fond ils avaient tout leurs temps pour se retrouver au lit maintenant qu'il était revenu il ne pensait pas repartir de si tôt et autant dire qu'il avait plus d'une chose a régler, plus d'une personne à aller voire et beaucoup d'excuses à aller présenter même s'il n'était pas vraiment doué pour ça! Liam aurait pu manger n'importe quoi il faut dire que ça faisait un petit moment que son estomac n'avait pas reçu une portion correct de nourriture alors évidement quand elle lui proposa de lui faire un steck il ne pu refuser sentant sa faim devenir encore plus grande rien qu'à l'énoncé de se petit plat, il s'assit à table avec l'impression étrange de ne pas vraiment y être à sa place, il faut dire qu'il n'avait plus l'habitude d'être servit à manger par une femme, puisqu'il s'occupait de lui tout seul depuis bien longtemps, mais surtout il avait un peu l'impression de s'imposer il faut dire que le bruit de son ventre pile au moment ou elle lui présentait la salade n'avait pas vraiment aidé à faire penser qu'elle lui suffirait, pourtant il ne se sentait pas à sa place non plus dans le rôle de l'homme qui met les pieds sous la table et ne fait plus rien, même si sans qu'il ne puisse le comprendre il avait l'impression que Leyla était plus heureuse qu'agacer de devoir lui faire à manger. La réponse de Leyla au sujet de l'alcool ne l'étonna pas, il n'avait jamais pensé d'elle qu'elle pourrait être une alcoolique ou autre... Il avait une bien trop haute estime d'elle pour y songer, mais il était la preuve vivante que tous le monde peu se laisser entrainer dans le tourbillon de la dépendance. Il avait juste cherché à savoir s'il ne la dérangeait pas, au fond il s'était imposé sans vraiment lui laisser le choix... Il aurait pu lui passer un coup de fils bien qu'il déteste ça ou lui demander s'il la dérangeait mais il redoutait qu'elle lui réponde oui et qu'il doive la quitter si vite, maintenant qu'il était là avec elle, il ne voulait plus partir sa présence avait quelque chose de rassurant, d'apaisant. Quand il eut finit sa salade il relava les yeux sur elle voulant lui proposer son aide mais elle avait déjà fini a croire qu'elle avait fait ça toute sa vie. Dès que son assiette fut posé il attrapa sa fourchette et son couteau dans le silence et commença a manger. La délicate sensation que son corps se remplissait et le gout succulent d'un bon steak dans sa bouche le mettait en extase.

      « C'est parfait merci beaucoup. Tu n'étais pas obligé. »


    Il était sincère mais honnêtement, même si la cuisson ne l'avait pas été il ne lui en aurait sans doute rien dit, peut-être même qu'il ne l'aurait pas remarqué. Il se demandait encore pourquoi elle faisait sa pour lui, pourquoi elle ne lui en voulait pas plus que ça, et si elle lui en voulait pourquoi réagissait elle de cette façon, il semblait bien plus tendu qu'elle maintenant que le moment chaud était passé, le silence commençait à s'installer et lui qui n'était pas un grand bavard avait souvent de la peine à le rompre.

      « Hem... Et sinon tu vas bien? Tu es toujours aux études? »


    Questions totalement banales qui n'avaient aucun lieu d'être posées à se moment là il s'en rendait bien compte, mais il y à deux sorte de silence celui qui est bon et dont l'on profite et l'autre, celui qui vous permet de réfléchir longuement à une situation qui est entrain de se passer, et qui vous oppresse et il avait peur qu'elle ne se rend compte qu'il n'avait pas sa place ici et le met dehors, il faut dire qu'il n'avait pour le moment nul part d'autre ou aller... Puis au fond ça l'intéressait, elle l'intéressait... Il voulait tout savoir de ce qui avait changer ou pas chez elle, mais savait que les choses ne viendrait pas à lui si facilement... Comme certain le disent Rome ne c'est pas construit en un jours. Puis il mordit à nouveau dans un bout de viande mâchant assez lentement pour faire durer le plaisir un peu plus, mais cette fois, une fois qu'il aurait fini son assiette il comptait bien se mettre lui même à la vaisselle, il n'avait jamais vraiment compris pourquoi c'était à la femme de faire ça et se fichait de casser les clichés, il voulait aider c'était la moindre des choses après tout! Non?


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyla J. Davis

    Give me your ass baby, I just want you tonight •

avatar

Féminin Pseudo : Célinouh
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2009
Messages : 612
: TMBG - Boss of me

(c) : vampalicious psychozee
Age : 21 ans
Emploi, études : étudiante en langues

• Forever & After •
Relationship:
Philosophie: Je suis athée, Dieu merci!

MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   Jeu 1 Avr - 19:42

    Être assise à la même table que lui ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps. D'ailleurs, avaient-ils réellement déjà passé un moment comme celui-ci ? Un moment où ils seraient ensemble et timides, car bien que quelques minutes plus tôt ils étaient sur le point de faire des choses pas très catholiques, ils étaient maintenant assis et heureux, heureux d'être simplement l'un vers l'autre à manger comme deux personnes totalement banales. Leyla avait eu certes, beaucoup d'aventures depuis que Liam lui avait fait découvrir le sexe, combien de fois avait-elle bu puis couché avec le premier venu, parfois en le regrettant le lendemain matin ? Combien d'amants avait-elle eu ? C'était dans la nature de la jeune fille de prendre et de jeter, elle ne pouvait s'en empêcher, mais pourquoi n'y arrivait-elle pas avec Liam ? Après tout elle aurait pu lui fermer la porte au nez, seulement elle l'avait laissé entré et lui avait même préparé à manger. C'était si bon d'être avec une personne chère, de se sentir responsable d'elle et de prendre soin d'elle. Revenons à la première idée; Leyla avait eu beaucoup d'amants, mais Liam était le seul, le seul à être resté vers elle. D'ailleurs, était-ce lui qui était resté ou Leyla qui s'accrochait à lui comme à un canot de sauvetage ? Peut-être que les deux avaient besoin l'un de l'autre, qu'aucun ne pouvaient vivre sans l'autre...
    Elle sentait cependant que son invité ne se sentait pas à l'aise, et cela ne lui plaisait pas; elle voulait qu'il se sente ici chez lui, comme un poisson dans l'eau.

    « C'est parfait merci beaucoup. Tu n'étais pas obligé. »


    Leyla n'était pas un cordon bleu, cependant elle arrivait à cuisiner de bons petits plats, les plus simples en général. Entendre que c'était « parfait » lui fit chaud au cœur, elle se sentait fière, comme une maitresse de maison; rendre quelqu'un heureux était une mission des plus audacieuses, mais parfois un simple geste pouvait y arriver. Leyla se montait peut-être, sûrement trop la tête: il devait dire cela pour lui faire plaisir, et surtout parce qu'il avait très faim.

    « De rien. Tu sais, ça ne me dérange pas. Tu peux faire comme chez toi ici. »

    Sur ce elle lui adressa un sourire chaleureux. Peut-être avait-elle l'air kitsch comme cela, mais elle s'en fichait, tout ce qu'elle voulait c'était le voir sourire, encore et toujours. Un être humain est tellement plus beau lorsqu'il est heureux... bien sûr, il est vrai que les « torturés » ont un aspect attirant, sexy -enfin, pour les plus beaux!- et il est vrai aussi que cela multipliait le pouvoir d'attraction de Liam. Mais bon, ce qu'elle voulait, c'était son bonheur.

    « Hem... Et sinon tu vas bien? Tu es toujours aux études? »

    Même si un petit silence s'était installé, cela ne dérangeait pas la jeune femme, cependant son invité le rompit.
    Que devait-elle répondre ? Devait-elle dire la vérité et lui avouer que non, elle n'allait pas bien, que tout cela était de sa faute, qu'elle se sentait seule et abandonnée, qu'elle n'avait que les études pour se rattraper dans cette vie de chien ?
    Non. Ça serait dénué de sens; comment pourrait-elle déblatérer tout ça alors que le moment était propice aux gentils mots ? En vérité, Leyla n'allait pas très bien depuis le départ de Liam, mais elle ne s'en était rendu compte qu'il n'y a que quelques mois, s'adonnant auparavant aux désirs voraces de la chair. Dès lors, elle s'était concentré sur les études pour éviter les bêtises, et cela lui réussissait; elle connaissait parfaitement ses cours, les potassait jusqu'à tard le soir et était une des premières dans sa spécialité. Elle était en fait étudiantes en langues, apprenant les langues asiatiques telles que le coréen et le mandarin, elle s'était aussi lancé dans le français, dont elle connaissait quelques mots ou expressions depuis toute petite, mais pas assez pour pouvoir devenir interprète. Leyla hésitait en fait toujours entre devenir traductrice ou guide touristique, elle aimerait même faire les deux... cependant il lui faudrait faire un choix, et se serait sûrement le deuxième qui l'emporterait, étant donné qu'elle ne supportait pas longtemps le fait d'être enfermée, et de rester seule. Peut-être que voir du monde l'aiderait à mieux se porter et à oublier ses malheurs -pas nombreux-, c'est aussi ce qui lui plaisait.

    « Oui, ça va, pour les études aussi, je me débrouille plutôt bien. »

    Après tout, elle n'avait pas vraiment menti, la deuxième partie de la phrase était totalement juste, si ce n'est qu'elle avait même atténué son niveau: elle se débrouillait très bien!
    Elle voulait lui dire... mais se ravisa. Elle ne put lui poser exactement la même question, elle savait qu'il n'étudiait pas, il n'avait pas miraculeusement rempli tout un problème en six mois, si ?

    « Et toi alors ? Raconte-moi, où étais-tu tout ce temps là ? »

    Encore une erreur. Elle aurait plutôt du dire: « ce temps là », parce que, rajouter une hyperbole ne faisait que montrer son manque de lui, cela montrait sa faiblesse et son envie. Mais bon, ce n'était pas si grave, on n'allait pas en faire tout un plat. En posant cette question, elle avait essayé de garder son sang froid, de ne pas parler avec un ton suppliant; elle n'allait tout de même pas de mettre à ses pieds, mais l'envie était là, elle voulait lui prendre la main, sentir encore une fois sa peau contre la sienne, même sur une toute petite parcelle. Elle ne put s'empêcher d'ajouter en posant sa fourchette et en le regardant droit dans les yeux:

    « Tu m'as manqué tu sais. Terriblement manqué... »

    Elle n'aurait pas du. Il allait se sentir coupable, c'est sûr. Mais bon, elle n'allait tout de même pas rester planté là, lui faire à manger et tout ça, sans avoir aucune explication, c'est normal de vouloir ça, non ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salade niçoise et vin rouge [vs. Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• as you want! :: - QUARTIERS RESIDENTIELS - :: • Perhaps Center • :: Appartement de Leyla D.-